Skip to navigation Skip to the content
Fanny Wobmann
Le cirque

théâtre

du 14 au 17 décembre

Le chant du cygne

d’Anton Tchekhov, création originale Robert Bouvier

Des échappées rebelles dans un texte poignant d’humanité, dont Roger Jendly et Adrien Gygax s’emparent avec malice.

Cet hymne d’amour festif à la scène, créé l’an dernier au Passage et joué ensuite à Paris, a suscité l’enthousiasme de la presse. Embarqués dans les coulisses d’un théâtre par deux comédiens fougueux et complices, les spectateurs découvrent l’apprentissage d’alexandrins, le trac, les mirages du dédoublement et l’illusion de suspendre le temps au gré de confidences et de joyeux dérapages.

Un moment de grâce. A voir vraiment! Une cascade de petits drames et d’émotions, un moment spirituel qui fait sourire, rire et bouleverse.»

Le Figaro

Ce spectacle tient du bonheur. Un grand moment d’inventivité théâtrale. Un élan de liberté.»

La Liberté