Skip to navigation Skip to the content

Le théâtre

Inauguré en novembre 2000, le Théâtre du Passage accueille chaque année entre 30’000 et 40’000 spectateur·trices dans le cadre de sa saison, qui mêle théâtre, danse, humour, cirque, opéra, musique et spectacles pour enfants. Inscrit au cœur de la cité, au carrefour des arts et des générations, le Passage, lieu d’accueil initialement, s’est également fait lieu de création au fil des ans.

Opened in November 2000, the Théâtre du Passage annually hosts between 30,000 and 40,000 spectators in its season, which combines theater, dance, comedy, circus, opera, music and shows for children. At the heart of the city at the crossroads of art and generations, the Passage, welcoming place initially, has also held creative over the years.

Eröffnet im November 2000, dem Théâtre du Passage beherbergt jährlich zwischen 30.000 und 40.000 Zuschauer in seine Saison, die Theater, Tanz, Comedy, Zirkus, Oper, Musik und Shows für Kinder kombiniert. Im Herzen der Stadt an der Kreuzung von Kunst und Generationen hat sich die Passage, einladender Ort zunächst, auch kreativ hielt im Laufe der Jahre.

Editos 2022-2023

Chaque année, c’est la même envie, la même faim, le même appétit de scène, de rires, de drames et d’histoires. « Le théâtre, disait Louis Jouvet, c’est le désordre incarné. Pour faire l’éloge du théâtre, il faut commencer par faire l’éloge du désordre ». Faisons-le donc, cet éloge. Entrer dans un théâtre, c’est ouvrir son esprit à toutes les effervescences, à tous les bouleversements. C’est accepter aussi la promesse d’une sorte de chaos intime, un trouble passager mais indispensable à nos équilibres. Le Théâtre du Passage, c’est ça depuis plus de vingt ans maintenant : un fauteur de troubles dont on attend, dont on espère chaque année les frissons, le programme et les découvertes. Sans ça, sans ces étonnements, sans ces folies très douces, très inattendues, très indispensables, nous manquerions simplement d’éphémère. N’est-ce pas la brièveté qui rend un instant merveilleux ? Le théâtre, c’est merveilleux comme un instant, comme une promesse de le rendre possible à tout moment.

Thomas Facchinetti
Président du comité de direction du Syndicat intercommunal du Théâtre régional de Neuchâtel

Regarder avec empathie et complicité le monde qui nous entoure, c’est ce à quoi nous invite le Passag’orama qui s’installera sur différentes places du littoral. L’entrée y est gratuite grâce à la générosité de deux mécènes, venez (re)découvrir ces petites scènes du quotidien, sources inépuisables d’étonnement. Plus je vais au théâtre et moins je me sens indifférent au monde, il réalimente sans cesse mon besoin d’humanité, il ravive ma fantaisie, mes réflexions, mes indignations aussi, il me rend toujours plus vivant. Et c’est parce que nous voulons célébrer la vie que nous avons affiché sur la façade du Passage les couleurs de la paix, manifestant ainsi notre soutien aux victimes de la guerre en Ukraine, mais aussi à celles de tous les autres conflits qui ébranlent notre planète. Nous sommes avec elles. Elles sont près de nous. Venir au théâtre, c’est un peu se munir de lunettes d’approche pour mieux appréhender les évènements d’hier, d’aujourd’hui et de ce qui peut advenir demain. Bonne saison à vous !

Robert Bouvier
Directeur