Skip to navigation Skip to the content
Peut-être Nadia
La nuit du cerf

théâtre

9 • 10 • 11 • 12 décembre

Nous roulons sur des rails, donc ce tunnel doit conduire quelque part

mise en scène Anne Bisang

Pour fêter le centenaire de la naissance de Dürrenmatt, ce diptyque s’empare de l’une de ses nouvelles, publiée en 1952, à laquelle un texte inédit de l’auteure neuchâteloise Odile Cornuz fait subtilement écho.

Un jeune homme s’embarque dans un trajet ferroviaire qui devient vite cauchemardesque. Le train qu’il a emprunté s’est engouffré dans un tunnel interminable et s’emballe inexorablement, sans que personne ne semble vraiment s’en inquiéter… Construite comme un dialogue entre la fable fantastique Le Tunnel de Dürrenmatt et la création originale d’Odile Cornuz, Percées, la pièce se révèle riche de résonances en cette époque marquée par l’impuissance et le vertige de l’incertitude. Créé au TPR au printemps dernier, le spectacle s’inscrit dans le riche programme de manifestations proposé cette année par le Centre Dürrenmatt.