Skip to navigation Skip to the content
Retour

Rencontrant un succès fulgurant depuis sa création, cette adaptation iconoclaste de la féerie shakespearienne explore les identités de genre dans un vertige aussi ludique que décomplexé.

Ayant fait sensation au festival d’Avignon et au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville, cette version «queer» du Songe d’une nuit d’été, également nominée au Prix Maeterlinck 2022, brouille les références au masculin et au féminin au royaume des philtres et des métamorphoses. S’appuyant sur des marionnettes à taille humaine très expressives, les comédiennes et comé­diens prêtent avec virtuosité leurs gestes et leurs émotions à des personnages interchangeables embarqués dans des chassés-croisés amoureux échappant à la censure et au contrôle social.

© Debby Termonia
© Debby Termonia
© Debby Termonia
© Debby Termonia
© Debby Termonia

«Un festival pour les yeux et les zygomatiques.»


La Libre Belgique

«Hors normes, ces pantins électrisent les métamorphoses de personnages qui semblent se rebeller contre les contraintes et revendiquer une liberté absolue dans ce qu’ils sont.»


Le Soir

Générique

adaptation, mise en scène
Jean-Michel d’Hoop

assistanat à la mise en scène
Lucile Vignolles

avec
Ahmed Ayed
Soazig De Staercke
Emmanuël Hennebert
Marouan Iddoub
Amber Kemp
Nicolas Laine
Héloïse Meire
Simon Wauters

musique
Boris Gronemberger

marionnettes & masques
Loïc Nebreda assisté par Isis Hauben

scénographie
Olivier Wiame assisté par Olivia Sprumont

costumes
Camille Collin

confection costumes
Cinzia Derom

lumières
Xavier Lauwers

chorégraphie
Jérôme Louis

construction décor
Vincent Rutten

régie générale
Grégoire Tempels
Marc Defrise

diffusion Belgique
Anouchka Vilain, Théâtre de Poche

direction de production & diffusion internationale
Nathalie Kamoun, cie Point Zéro

Un spectacle de la compagnie Point Zéro en coproduction avec le Théâtre de Poche, l’ATJV, la MC Tournai, la COOP asbl et Shelter Prod.
Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Centre des Arts Scéniques, de la COCOF et de Wallonie-Bruxelles International.