Skip to navigation Skip to the content

Le guichet de la billetterie est fermé dès le 3 juillet et rouvre le mardi 16 août à 12h. Faites vos achats en ligne ou envoyez un mail à billetterie@theatredupassage.ch. Bel été à toutes et à tous !

Retour

Une histoire d’amour impossible, un cadre féerique et une partition puissamment mélodique: Le Lac des Cygnes de Tchaïkovski est un incontournable du ballet classique.

S’il est un ballet dont chacun connaît le nom, c’est bien Le Lac des Cygnes. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est qu’il en existe une quinzaine de versions, et que sa première chorégraphie en 1877 à Moscou fut un échec pour le compositeur Piotr Ilitch Tchaïkovski, qui avait pourtant déployé tout son talent d’orchestrateur et de mélodiste dans cette partition. Par la beauté de sa musique et de sa chorégraphie, Le lac des Cygnes est l’incarnation par excellence du ballet classique. Pour une danseuse étoile, le double rôle du cygne blanc (Odette) et du cygne noir (Odile) est l’un des plus beaux et des plus exigeants du répertoire, à l’équilibre entre expression dramatique et maîtrise technique.

En raison de la situation en Ukraine, la production du spectacle a décidé de remplacer le Ballet Classique de Saint-Pétersbourg par le Ballet classique d’Ukraine. Issu·es de théâtres académiques d’opéra et de ballet de Kiev, Kharkiv, Odessa et Lviv, les danseur·ses de ce ballet étaient pour l’essentiel en tournée dans l’Union européenne au début de la guerre. Les autres ont quitté le pays au début de la crise et sont désormais réfugié·es à l’étranger. Ce ballet s’est produit en avril en Italie dans le cadre d’un projet en soutien à ces artistes afin de leur permettre de poursuivre leur activité et à subvenir aux besoins de leurs familles pendant la guerre.

Générique

solistes
Karina Shatkovska
Nikolai Nazarchevici

chorégraphie
Marius Petipa
Lev Ivanov

direction artistique
Mariana Rusu

décors
Evgeny Gurenko

costumes
Vera Poliudova