Skip to navigation Skip to the content
Jean Liermier
Initiation à l’improvisation théâtrale

théâtre

27 janvier

La fausse suivante

de Marivaux, mise en scène Jean Liermier

Jean Liermier retrouve avec bonheur Marivaux, donnant à ses personnages une humanité rare et rendant l’intrigue aussi limpide que palpitante.

Lélio demande de l’aide à un jeune chevalier afin qu’il séduise la comtesse qu’il doit épouser, lui permettant ainsi de jeter son dévolu sur un parti plus intéressant sans devoir payer les dix mille livres de dédit que lui coûterait la rupture de son engagement. C’est un Marivaux veuf et ruiné par un scandale financier qui écrit cette pièce en 1724, délaissant pour une fois les surprises de l’amour pour mieux dénoncer la cupidité de ses contemporain·es. Machiavélique, la trame n’en est pas moins drôle et elle est ici servie par une interprétation toute en intelligence et sensibilité.

Il faut saluer le travail de direction d’acteurs de Jean Liermier, tout comme l’excellence des comédiens et comédiennes.»

RTS

Telle est la beauté de ce Marivaux rêvé et empoigné par Jean Liermier: sous le brio de la manœuvre et la jouissance d’un stratagème bien conduit passe le chant d’un amour perdu, remonte l’eau noire d’un désenchantement.»

Le Temps