Skip to navigation Skip to the content
Autour de <em>Kvetch</em>
Hiroshima mon amour

théâtre

du 3 au 9 octobre

Kvetch

de Steven Berkoff, mise en scène Robert Bouvier

Tout commence par l’invitation à un repas que le premier lance par pure formalité et que le second se sent obligé d’accepter. Une comédie étonnante pour mieux rire de nos angoisses et de nos doutes.

Tant de peurs assaillent les malheureux prisonniers des conventions! Berkoff s’amuse des actes manqués de ces inquiets incurables, de leurs folles projections ou de leurs fantasmes inavoués. La pièce, non dénuée d’humour et de fantaisie, est riche en scènes décalées, oniriques, voire provocatrices, mais elle réserve aussi des moments de profonde émotion, lorsque l’on assiste au désarroi de ces personnages si vulnérables.