Skip to navigation Skip to the content
Sandra Amodio
Wouah !

théâtre

24 mars

Christine, la reine-garçon

de Michel Marc Bouchard, mise en scène Sandra Amodio

Le spectacle de la Neuchâteloise Sandra Amodio, pour la première fois au Passage, offre des tableaux d’une grande beauté formelle, magnifiés par les éclairages, la scénographie, et une bande sonore envoûtante pour évoquer les dernières années de règne du Roi Christine de Suède avant son abdication en 1654, à l’âge de vingt-huit ans.

Amoureux de la langue, l’auteur québécois Michel Marc Bouchard livre un texte à la fois lyrique et contemporain qui offre aux acteur·trices la possibilité de partager avec le public une évocation flamboyante d’une femme anticonformiste, roi et non reine de Suède conformément au souhait de son père le roi Gustave, tiraillée entre le pouvoir et le savoir, entre le bien commun et ses désirs personnels. De ses amours interdites à sa relation intellectuelle avec le philosophe René Descartes, théoricien du libre arbitre, Christine bouleversa tous les codes de son temps et ses interrogations demeurent d’une rare modernité. Ainsi, entre puissance et retenue, ce spectacle nous invite à nous questionner dans notre rapport à la collectivité.

Le pouvoir d’entraînement du spectacle tient
beaucoup au pinceau de Sandra Amodio, qui aborde la scène comme le plasticien la toile. Le plus beau ici, c’est que les acteurs sont à la hauteur du tableau.»»

Le Temps

La liberté de moeurs, l’ambiguïté de genre, la force de caractère du roi Christine occupent ici le centre du propos.»

24 Heures